Programmes‎ > ‎

Nouveau programme de Sciences de la vie et de la Terre

Les Sciences de la Vie et de la Terre (SVT) constituent avec la Technologie (Techno) et les Sciences physiques et chimiques (SPC) des disciplines au sein desquelles la manipulation est essentielle pour pratiquer la démarche dite d'investigation (qui s'appuie sur le questionnement des élèves sur le monde réel) et former ainsi les esprits scientifiques qui manquent actuellement dans notre pays.



En sixième

La 6e sera intégrée au cycle 3 (CM1/CM2/6e), ce qui nécessitera d'élaborer une progression sur trois ans avec tous les professeurs de toutes les écoles de secteur.

En 6e, il y a actuellement 1h30 de Techno et 1h30 de SVT dont 30 min en groupes à effectifs allégés, avec 20 élèves maximum, permettant les manipulations et l'apprentissage d'outils tels que la loupe binoculaire ou le microscope.

Il y aura après la réforme du collège 4h de « sciences ». L'organisation de ces quatre heures n'est pas encore précisée... Peut-être 1h30 de SVT, 1h30 de techno et 1h de SPC, discipline aujourd'hui absente en 6e. Ou bien ces 4h globalisées de sciences pourraient être une incitation forte à pratiquer l'EIST, Enseignement Intégré de Science et Technologie. Un seul professeur pour les SVT, la Technologie et les SPC (circulaire n° 2011-089 du 14-6-2011). L'EIST a été testé dans quelques établissements (53 établissements sur les 7100 collèges public de France en 2010-2011, impliquant au plus quatre classes chacun) avec des enseignants volontaires, des groupes réduits et des heures de concertation, un minimum pour que l'enseignant se renseigne un peu sur une discipline qu'il ne maîtrise pas... Les retours sont mitigés, certains enseignants sont ravis, d'autres ont rapidement abandonné, et globalement, les évaluations montrent que les élèves n'en sortent ni pires ni meilleurs... Pas une révolution, donc...

Cet EIST pourrait donc être progressivement généralisé, c'est-à-dire qu'un professeur de SVT à qui on a demandé de passer un concours difficile pour pouvoir enseigner la biologie et la géologie serait soudainement apte à enseigner aussi la physique, la chimie et la technologie. Il n'y a par ailleurs aucune garantie que les groupes à effectifs allégés soient conservés en sciences, sans lesquels on ne peut espérer réaliser un apprentissage efficace de la méthodologie nécessaire aux SVT (loupe binoculaire, microscope, dessin d'observation, graphiques, manipulations...).

D'où un projet de programme mixte en 6e, associant SVT et Techno  dans des intitulés aussi surprenants que « Diversité et unité du vivant et des matériaux ». Quant aux notions de SVT « pures », elles sont réduites à peu de choses, la classification des êtres vivants étant abandonnée à l'école primaire (notion pourtant complexe et à remettre à jour très régulièrement pour aborder l'évolution de façon sereine sans craindre les attaques évolutionnistes en vogue...). La biologie animale a complètement disparu du programme, bien qu'elle soit très appréciée par les élèves de 6e.

Programmes actuels
Programmes 2016
Caractéristiques de l'environnement proche et répartition des êtres vivants

Cette partie permet une première approche de la notion d'environnement et sert de point d'appui pour les parties suivantes.


Le peuplement d'un milieu

Changement de forme et/ou de comportement au cours des saisons chez les animaux et les végétaux ; modalités de colonisation d'un milieu par les végétaux (graines, spores) ; influence de l'Homme sur le peuplement des milieux.

Les caractéristiques de l'environnement

Quelle relations peut-on établir entre le peuplement des milieux par les végétaux et l'influence de l'Homme ?

  Des paysages variés

Comment expliquer un paysage ?

Comment l'Homme aménage son environnement et dans quels buts ?

Origine de la matière des êtres vivants

Cycle de la matière organique (végétaux chlorophylliens, chaînes et réseaux alimentaires, rôle des décomposeurs).

L'origine de la matière organique

Quels sont les besoins des organismes pour produire leur matière ?

Quel est le devenir de la matière organique ?

Des pratiques au service de l'alimentation humaine

Conditions de culture ou d'élevage, production alimentaire par une transformation biologique.

La fonction de nutrition

Comment produire des aliments de qualité et les mettre à disposition des consommateurs ?

Diversité, parentés et unité des êtres vivants 

Biodiversité, classification des êtres vivants, notion de cellule.

Unité, diversité et évolution des organismes vivants

Quels sont les indices de la parenté entre les organismes vivants ?




En 5e, 4e et 3e

Ces trois niveaux sont intégrés dans le cycle 4.

Le contenu scientifique des programmes ne change guère par rapport à l'actuel sauf que :

  • l'heure et demie de SVT va pouvoir se trouver amputée d'une demi-heure, au moins sur certains niveaux, pour l'accompagnement personnalisé ou pour réaliser ces fameux EPI, enseignements pratiques interdisciplinaires, sur des sujets tels que "Des éoliennes en maquette", proposé sur le site du ministère, à raison de deux heures par semaine. En SVT, on peut seulement y aborder, dans le cadre du programme, la notion d'énergie renouvelable, à moins de faire des liens vers d'autres thèmes (changement climatique, ressources énergétiques fossiles, phénomènes météorologiques ?) qui seront nécessairement alambiqués. Beaucoup de temps passé pour peu de notions, et surtout du temps en moins pour aborder le reste du programme dans le cadre d'un enseignement disciplinaire plus rigoureux.

  • les programmes sont sur trois ans, donc à mettre en place en accord avec tous les enseignants du collège. Ça semble bien moins compliqué que de programmer des notions avec des collègues des écoles primaires mais l'élève qui changera d'établissement au cours de sa scolarité risque de revoir plusieurs fois certaines notions et de ne jamais en avoir étudié d'autres.

  • les programmes sont extrêmement « ouverts », sans limite d'aucune sorte. Ça donne une liberté pédagogique incontestable, certes, mais un enseignant féru de génétique pourrait avoir tendance à développer ce point-là à outrance tandis qu'un collègue d'un collège voisin sera peut-être féru de géologie. Des collèges différents, un enseignement différent... Égalitaire ?

  • les programmes ont une approche systématiquement utilitaire : l'éducation à la santé et au développement durable prennent le pas sur « la science pour la science », c'est-à-dire sur un éveil à une curiosité sur le fabuleux fonctionnement du vivant et de notre planète. Cette conception des sciences semble triste et réductrice. Par ailleurs, le développement durable, notion nécessaire pour sûr, est déjà très présent dans les programmes de géographie. Cette accumulation devient finalement indigeste.


   Programmes actuels  Programmes 2016
5e

Respiration et occupation des milieux de vie

Unité de la respiration ; diversité des appareils et des comportements respiratoires ; répartition des êtres vivants.

Fonctionnement de l'organisme et besoin en énergie

Production d'énergie nécessaire au fonctionnement des organes ; fonctionnement de l'appareil respiratoire ; digestion des aliments et devenir des nutriments ; élimination des déchets de la nutrition ; rôle de la circulation sanguine dans l'organisme.

Géologie externe : évolution des paysages

Action de l'eau sur les roches et modelé des paysages ; notions de roche sédimentaire, de fossilisation ; reconstitution de paysages anciens ; influence de l'Homme

Thème 1 : La Terre et le vivant

Nutrition et organisation fonctionnelle à l'échelle de l'organisme, des organes, des tissus et des cellules ; nutrition et interactions avec des micro-organismes.

Reproduction sexuée et asexuée ; rencontre des gamètes ; milieux et modes de vie, gamètes et patrimoine génétique chez les vertébrés et les plantes à fleurs.

Caractères partagés et classification ; les grands groupes d'êtres vivants, dont Homo sapiens, leur parenté et leur évolution.

Diversité des êtres vivants, des associations entre espèces, des phénotypes et des génotypes ; diversité génétique au sein d'une population ; héritabilité, stabilité des groupes ; ADN, mutations, brassage, méiose et fécondation.

Apparition et disparition d'espèces au cours du temps ; survie des formes aptes à se reproduire, hasard, sélection naturelle. Recherche de forme de vie sur d'autres planètes.


Thème 2 : L'Homme dans son environnement

Déformations à la surface de la Terre (tremblements de terre, éruptions volcaniques) ; tectonique des plaques ; courants marins et marées océaniques ; phénomènes météorologiques ; notions d'aléas, vulnérabilité et risques, prévention et protection.

Changement climatique ; ressources en eau, ressources énergétiques fossiles ; énergies renouvelables.

Biodiversité : exploitation, préservation, enjeux et conséquences ;

Dynamique des écosystèmes de l'échelle locale à celle de la planète Terre ; quantification, perturbations, conséquences, solutions proposées par l'Homme ; pollution, surpêche, déforestation, perturbateurs endocriniens, espèces invasives, réhabilitation de sites, réintroduction d'espèces, etc.


Thème 3 : Le corps humain et la santé

Rythmes cardiaque et respiratoire et effort physique ; message nerveux, nerfs, cellules nerveuses ; hygiène de vie : limites et effets de l'entraînement; effets du dopage ; sommeil et mémoire.

Groupes d'aliments, besoins alimentaires, besoins nutritionnels et diversité des régimes alimentaires ; système digestif, digestion, absorption, nutriments.

Ubiquité du monde bactérien ; réactions immunitaires, antibiothérapie, vaccinations, mesures d'hygiène.

Puberté; organes reproducteurs, production de cellules reproductrices, contrôles hormonaux; procréation médicalement assistée ; contraception; comportements responsables ; sexualité.





4e

L'activité interne du globe

Séismes ; volcanisme ; tectonique des plaques ; prévention des risques géologiques.

Reproduction sexuée et maintien des espèces dans les milieux

Notion de fécondation ; comparaison des modalités de reproduction chez différentes espèces ; influence de l'Homme.

La transmission de la vie chez l'Homme

Puberté ; fonctionnement des appareils reproducteurs ; fécondation et développement de l'embryon ; méthodes contraceptives.

Relations au sein de l'organisme

Communication nerveuse ; communication hormonale.

3e

Diversité et unité des êtres humains

Caractères héréditaires ; programme génétique ; ADN ; chromosomes ; gènes ; allèles ; division cellulaire ; formation des cellules reproductrices ; fécondation

Évolution des êtres vivants et histoire de la Terre

Cette partie s'appuie sur les acquis de 6e (classification des êtres vivants) ; liens de parentés ; changements au cours des temps géologiques ; frise chronologique.

Risque infectieux et protection de l'organisme

Diversité des micro-organismes ; notions de contamination, transmission, infection ; prévention ; fonctionnement du système immunitaire ; vaccination, immunodéficience.

Responsabilité humaine en matière de santé et d'environnement

Maladies nutritionnelles et certains cancers ; transfusions, greffes et transplantations ; qualité de l'eau ou de l'air ; biodiversité ; ressources en énergies fossiles et énergies renouvelables ; maîtrise de la reproduction

Cette partie est abordée sous forme d'exposés réalisés par les élèves.


Texte mis à jour le 11 mai 2015.
Vos commentaires sont les bienvenus, merci de respecter notre charte :

Commentaires